Les jours heureux à l'école et ... dans la vie

 

Les vacances en ce mois de juillet 2020 débutent sous l'espérance avec des masques et les promesses d'un retour à la normale ou presque... tous les élèves accéderont à la classe supérieure en septembre, les lycéens de terminale à l'université, les étudiants en master. Tous les projets de vie des adultes s'accompliront dans un ascenseur social avec des revenus en progression et pour les plus fragiles avec des gains de solidarité, toutes les dernières années de vie des aînés bénéficieront d'une garantie loisirs puis d'une assurance dépendance...

Tout est revenu comme avant depuis juin dans le cadre scolaire ou presque...les élèves ont repris le chemin de leur école, les lauréats ont vu leurs noms affichés ou publiés sur les réseaux, les candidats à l'enseignement supérieur autorisés sur Parcoursup à s'engageront dans une filière universitaire... la circulaire de rentrée a été promulguée au BOEN du 10 juillet 2020 et le Ministère de l'enseignement supérieur a confirmé ses réformes pour des diplômes adaptés aux besoins économiques et sociaux (licences, DUT...). Les résultats du bac ont été exceptionnels (95,7% de réussite) démontrant pour le Ministère la pertinence du contrôle continu, les étudiants seront encore plus nombreux au sein d'une classe d'âge à la rentrée et témoigneront d'une élévation du niveau culturel du pays.

Tout est revenu comme avant depuis juin dans le monde des adultes ou presque...les familles se dépêchent de préparer leurs valises pour emprunter les routes de l'ozone, dévorer des burgers recommandés par le plan nutrition santé pour s’étendre sur le sable en oubliant  au plus vite les statistiques de santé et la culpabilité déclamée par des hygiénistes, porteurs de leçons, ces spécialistes de clusters, d'empêcheurs de visites générationnelles, ces analystes qui rappelaient ce que chacun avait deviné : la responsabilité de l'épidémie selon les études tient aux pauvres, aux inadaptés sociaux, aux marginaux qui ne respectent pas les frontières de la morale et de la santé !

Avec le déconfinement, tout redeviendra normal en septembre dans le monde scolaire  avec une rentrée de proximité, des cours en présentiel, sans ENT, sans visioconférence, sans pilotage numérique, sans numérisation des enseignements mais avec un accompagnement progressif qui tient compte de tous les dons, d'une guidance socialisée qui s'appuie sur le modèle familial sans en faire un auxiliaire de la formation qui accentue les inégalités sociales. Qui est le mieux à même de mobiliser l'élève pour établir des liens de confiance pour un "face à face constructif" selon Philippe Meirieu ?

Avec le déconfinement tout redeviendra normal en septembre dans le monde des adultes  avec une rentrée dans les ateliers, les bureaux sans travail à distance, sans chômage partiel, sans violences intra familiales, sans contrainte parentale de cumuler dans un même espace fonctions familiales et professionnelles... Fini le vélo, les balades en forêt, les circuits courts, les énergies fossiles. Terminé la bascule, la page blanche des consultations citoyennes ?

Et s’il y avait une seconde vague à la rentrée et même un peu avant ou après ?

Et si un nouveau confinement était devenu inévitable ?

Quel "après" soutenable…?

D’ici là, bonnes vacances à toutes et à tous !