Rechercher
  • APSMS

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

L'urgence climatique est devenue une des premières préoccupations de l'opinion publique, avant les problèmes d'emploi ou d'insécurité sous l'effet de nombreux événements naturels récents (sécheresse, inondations..), d'articles et de débats, de manifestations pour la planète...

La parution de nombreux rapports scientifiques soulignent ou dénoncent tour à tour la désertification, les gaz à effet de serre, la fonte de la banquise et des glaciers, l'érosion des côtes, l'épuisement des terres et invitent à une prise de conscience, à des petits ou grands gestes pour freiner ou stopper la fin de l'espèce qui semble de plus en plus proche !

Ces risques et leurs conséquences actuelles politiques, économiques, de santé publique prennent sens dans une convergence qu'une stratégie de développement durable tend de combattre.

La révolution attendue ne sera pas celle numérique ou religieuse, tout simplement celle d'une transition économique et culturelle contrainte par la disparition de notre environnement familier.

C'est pourquoi l'information doit prendre une place importante pour faire face à ces changements encore trop souvent subis en l'absence du principe de précaution, quelle est la traduction actuelle des politiques éducatives dans les défis qui nous attendent, ces enjeux se retrouvent-ils dans les programmes, les projets conduits dans le cadre scolaire, l'apprentissage à la citoyenneté des adultes de demain ?

Notre enseignement Sciences et techniques sanitaires et sociales tient-il par exemple suffisamment en compte de ces déterminants liés à l'environnement qui émergent en santé publique depuis plus de 40 ans ?


Rappels sur les objectifs du développement durable :


A l'origine le concept de développement n'avait rien de durable dans une logique de croissance économique, de consommation illimitée excepté la volonté d'une minorité de dénoncer les inégalités entre le nord et le sud de la planète.

Le changement de perspectives est apparu autour du nouveau millénaire avec les Sommets de la terre dès 1972 et en particulier celui de Rio en 1992 qui a abouti à l'adoption de conventions sur la diversité biologique ou encore sur les changements climatiques.

C'est en septembre 2015, sous l'initiative de l'ONU que 193 états membres se sont entendus sur des objectifs de développement durable, la même année que l'accord de Paris pour le climat.

Désormais c'est l'agenda 2030 au niveau mondial qui est responsable de ce programme au service de la planète et de ses populations pour préserver la prospérité, la paix. Cet agenda universel a été décomposé en 17 objectifs et 169 cibles avec la liberté pour chaque pays de choisir son rythme pour y parvenir.


Les cibles couvrent de nombreux engagements comme :

- pas de pauvreté - industrie, innovation et infrastruct