Rechercher
  • APSMS

Littéracie en santé

Cette Lettre rapporte les enjeux de la littératie en santé après une Journée d'actualité qui s'est tenue à l'Institut national spécialisé d'études territoriales (INSET) de Nancy vendredi 30 novembre 2018. L'offre de l'établissement est de proposer une expertise au services des collectivités comme des formations statutaires, de professionnalisation, des préparations aux concours et examens professionnels et des mises à disposition des ressources numériques et documentaires. L'APSMS était invitée à participer comme auditeur à cette réflexion qui est centrale dans les programmes d'enseignement destinés aux lycéens préparant le baccalauréat technologique ST2S et aux étudiants inscrits dans l'enseignement supérieur (BTS, DUT et licences professionnelles). On en comprend mieux les enjeux en partant de la définition de la littératie qui est la motivation et les compétences des individus à accéder, comprendre, évaluer et utiliser l'information en vue de prendre des décisions concernant leur santé. Comme indiqué dans le dossier de cette journée, améliorer le niveau de littératie en santé "constitue une préoccupation majeure de santé publique, il s'agit de s'interroger sur les leviers pour améliorer la communication pour les personnes ayant un faible niveau dans ce domaine et de permettre aux professionnels de s'approprier ou construire leurs propres outils afin de prévenir, accompagner un patient et promouvoir la santé"

Notions de littératie en santé : Sylvie Pierre, Maître de conférences en information communication à l'Université de Lorraine et Coordonnatrice régionale du réseau UNIRés rappelle que cette notion se retrouve au Canada dès 1990 et dans les grandes organisations internationales comme l'OCDE en 1997, l'ONU en 2003, l'UNESCO en 2006, la Commission européenne. Un rapport publié en 2012 indique que la France n'est pas bien placée parmi les pays européens dans cette compétence, qu'il y a aussi de nombreuses inégalités entre générations, entre niveaux sociaux. Trois dimensions sont soulignées, l'accès à l'information, la compréhension de l'information et son évaluation, de même des niveaux sont repérés, celui basique, celui qui sollicite des compétences cognitives et sociales et un dernier qui permet une analyse critique de l'information, qui permet de se questionner, de douter, de discuter pour pouvoir agir. Les ressources sont alors au service des changements de comportement, elle s'inscrivent dans une action individuelle mais aussi communautaire (charte d'Ottawa) pour élaborer les politiques de santé, réorienter les services de santé...

Etat des lieux et perspectives : La table ronde qui faisait suite à l'exposé introductif se posait comme question comment intégrer la littératie en santé dans les différentes politiques publiques (enfance, publics précaires...) , quelles stratégies pour les organismes publics et privés, quels freins? David BLIN, Chef du Bureau des familles et de la parentalité à la Direction générale de la cohésion sociale souligne que la littératie est au cœur de la stratégie nationale de santé de 2017. Il en rappelle quelques axes comme prendre des décisions éclairées, avoir des repères nutritionnels, user du bon usage des médicaments (posologies)... La santé n'est pas le seul domaine impacté mais aussi la parentalité, la protection de l'enfance, la médecine scolaire...une stratégie d'accompagnement devrait voir le jour avec par exemple pour le soutien à la parentalité une rédaction de fiches action par opérationnalité avec l'appui de tous les professionnels du secteur articulé au niveau départemental par un comité de suivi aux familles. Cécile ALLAIRE, chargée de l'accessibilité à Santé publique France rappelle que le sujet concerne tous les publics, en particulier ceux les plus vulnérables , qu'il s'agit de travailler sur l'information, de donner les clés pour de bonnes pratiques, d'accompagner et d'aider les professionnels. Ilaria MONTAGNI, chercheur en communication à l'Université de Bordeaux intervient pour observer la multiplication des outils digitaux et innovants  comme des portails, des jeux ou applications...

Bibliographie : Service Communication et ressources formatives INSET Nancy, extraits "La littératie en santé, usagers et professionnels : tous concernés! Pour un plan d'action à la hauteur des inégalités sociales de santé", avis adopté en assemblée générale le 6 juillet 2017, Conférence nationale de santé "Communiquer pour tous : pour une information accessible", Cécile Allaire, Santé publique France, mai 2018 "La littératie en santé: d'un concept à la pratique: guide d'animation", Culture et santé, Belgique, 2016 "Pour qu'on se comprenne : guide de littératie en santé", Valérie Lemiaux, Direction de santé publique, Montréal, 2014 "Communication, prévention et action publique: proposition d'un modèle intégratif et configurationnel, le cas de la prévention du tabagisme passif", Ollivier-Yaniv Caroline, Revue Communication et langages, vol.176, 2013 "La littératie en santé, un levier pour des systèmes de soins plus équitables ? Des outils pour armer les professionnels et impliquer les institutions" Henrard G, revue Santé publique, 2018/HS1 (S1)

Sitographie : Service communication INSET Nancy http://inpes.santepubliquefrance.fr/accessible/index.asp http://inpes.santepubliquefrance.fr:campagne-communication/default.asp https://www.maisonmedicale.org/La-litteratie-en-sante-avatar-creux-ou-concept-dynamisant.html https://www.cairn.info/revue-sante-publique-2018-HS1.html

Extraits du Guide pour une information accessible, Santé Publique France, 2018 Préambule : extraits Santé publique France a intégré dans ses missions depuis plus de dix ans l'accessibilité de ses campagnes et de ses supports d'information... La démarche a été impulsée avec l'appui de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), elle est sous-tendue par des valeurs fortes d'inclusion, de participation et de justice sociale. Le guide a pu voir le jour grâce à la coopération avec l'Université de Québec et la Chaire interdisciplinaire de recherche en littératie et inclusion (CIRLI). Trois principes ont guidé les travaux du groupe de travail :     - L'accès à l'information est une responsabilité partagée     - Une approche de conception universelle de l'information     - Un concept avec une vision audacieuse Plan du guide : extraits, quatre grandes parties     - Conception de documents imprimés     - Conception et utilisation d'images     - Conception de sites web et supports numériques     - Communication orale

Organisation pro-littératie : La stratégie "pro-littératie" nécessite :     - une organisation qui connaît les politiques publiques en faveur des droits et libertés fondamentales et qui prend des mesures pour les appliquer     - une organisation qui doit sensibiliser l'ensemble de ses personnels à tous les niveaux de décision     - une organisation qui invite à penser, planifier, concevoir et diffuser une information accessible, compréhensible et utilisable par tous     - une organisation qui porte un regard critique et qui se questionne sur ses orientations, ses pratiques au regard de l'accueil des publics, de la prise en considération des différents publics, de leur participation...     - une organisation qui associe les concepteurs d'information, les publics destinataires, les usagers et les professionnels

Santé.fr a pour objectif de permettre aux citoyens d'accéder à une information santé claire, fiable, transparente, actionnable et accessible, c'est le moteur de recherche du service public d'information en santé. Il indexe aujourd'hui près de 5 000 contenus éditoriaux, 200 000 professionnels, établissements...