Rechercher
  • APSMS

Réforme administrative et … Nouvelles simplifications, réformes de la DRDJSCS et de la DDCS en 2021

La pandémie en cours n’arrête pas le cours des réformes de l’État et de ses services. En cette fin d’année 2020, ce sont deux décrets1 parus le 9 décembre dernier qui nous informent de la volonté du gouvernement de transformer (et « simplifier ») les administrations déconcentrées en charge des politiques sportives, de la jeunesse, de la vie associative, de l’éducation populaire et des politiques sociales.


Les DR(D)JSCS (Directions Régionales et Départementales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale) et leur déclinaisons départementales – DDCS – avaient vu le jour en 2010 lors de la réforme de l’administration territoriale de l’État (RéATE) dans le cadre de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), parallèlement à la création des ARS. Au-delà de l’objectif de réalisation d’économies d’échelles, l’idée directrice était de renforcer l’échelon départemental en unifiant l’action de plusieurs ministères et en réorganisant les réseaux « jeunesse, sports et cohésion sociale » sur les territoires.

Dès 2015, lors de la création des grandes régions, un premier rapport2 pointait déjà la fragilité de cette organisation administrative en mettant en exergue certains points :

  • Fragilités révélées par plusieurs missions d’inspection

  • Difficulté du réseau à exister en tant que tel

  • Missions trop nombreuses, se chevauchant souvent avec celles confiées aux collectivités territoriales

  • Difficile lisibilité du dispositif aux yeux des citoyens et des partenaires

  • Cohérence d’ensemble difficile à trouver dans l’action interministérielle

  • Les liens entre les directions départementales et régionales se sont distendus rapidement : la cohésion entre les différentes DDCS pour trouver une cohérence régionale d’ensemble dépend davantage des « bonnes volontés que de la force d’une cohésion entre services »

  • Conflit entre deux approches : celle de l’administration « de terrain » partie prenante des actions menées au contact des citoyens et celle d’une administration « stratège » cherchant à piloter l’ensemble pour égaliser les pratiques sur un large territoire.